Le gouvernement autorise les massothérapeutes à exercer leur activité.

Le gouvernement considere les massothérapeutes comme ''Service de soins essentiels''